24.03.2020

La nouvelle carte des données de pollution par les plastiques est en ligne!


Carte globale des analyses effectuées par Oceaneye à ce jour qui contient 670 points.

Ces derniers mois, notre laboratoire a tourné à plein régime. Les échantillons de nos différents partenaires sur le terrain, partout dans le monde, n'arrêtaient pas d'affluer. Parallèlement, nous menions nos propres campagnes sur le lac Léman, avec des dizaines d'échantillons à la clé. Les analyses ont heureusement pu suivre ce rythme effréné et c'est actuellement 670 points qui sont cartographiés et consultables en ligne ! Ce travail aurait été impossible sans l'aide inestimable de nos stagiaires Virginie, Laurent, Eloïse et Nora qui ont fait un travail rigoureux et précis. Nous en profitons pour les remercier encore une fois.

Partenaires sur le terrain

Notre approche scientifique repose sur les sciences participatives. C'est donc un projet qui dépasse les actions propres à notre association et qui permet des résultats impensables pour une organisation qui voudrait tout faire, toute seule. Bien que notre rôle soit central, nous sommes bien conscients que nos partenaires sur le terrain jouent un rôle très important. Merci de tout cœur à eux !

Laissez-nous vous présenter ceux qui ont contribué à cette mise à jour :

Sail Eat : Atlantique Nord, Pacifique Sud et Indonésie

Oceasciences : Atlantique Nord

Swiss Sailing Club : Mer du Nord, mer Baltique et mer de Norvège

Fondation Pacifique : Atlantique Nord

Bekwaipa : Atlantique Nord et Sud

Precious Plastic Léman : Rhône de Genève à Marseille

Une classe du cycle d'orientation de la Golette à Genève : mer Méditerranée

Nouvelles données

Grâce à ces nouvelles données, nous pouvons ainsi étendre vers l'ouest notre cartographie de la zone d'accumulation de l'Atlantique Nord, affiner nos résultats en Méditerranée et ouvrir une brèche conséquente dans l'évaluation de cette pollution dans les eaux d'Europe du Nord.


A gauche, la zone d'accumulation de l'Atlantique Nord est bien visible. A droite, la mer Baltique et la mer de Norvège 

Dans cette nouvelle mouture, vous pourrez également découvrir les résultats de nos propres campagnes d'échantillonnage dans le Léman ainsi que les données concernant le Rhône, de Genève à Marseille.


A gauche, la mer Méditerranée occidentale. A droite, le lac Léman.

Nous vous souhaitons une belle découverte de ces résultats et espérons que cette vision vous rappelle que ce problème est global. Mais également que grâce à l'implication d'un grand nombre de personnes, le travail avance et que rien n'est impossible !