Oceaneye contribue au rapport de l’UICN concernant la pollution plastique en mer Méditerranée

Fut une époque, les amphores contenant du vin et d’autres denrées étaient légion en mer Méditerranée, vestiges des civilisations et des siècles passés. Les bouteilles en plastique les ont remplacées et sont devenues les témoins de notre époque moderne, parmi d’autres « vestiges » qui ont, hélas, une longévité comparable aux antiques premiers. « Homo plasticus » est passé par là ; il était crucial de connaître l’étendue de ses dégâts par des données scientifiques.

Ainsi, lundi 26 octobre 2020, l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature (UICN) a publié le rapport « The Mediterranean: Mare plasticum » rédigé par Julien Boucher et Guillaume Billard, membres de l’organisation Shaping-EA. Oceaneye y a contribué en fournissant ses données de pollution plastique de surface. Pascal Hagmann, Directeur de l’association, a également été impliqué en qualité d’expert pour réviser le rapport. Par ailleurs, Oceaneye connaît bien cette région pour avoir analysé 132 échantillons provenant essentiellement de sa partie occidentale.

Le rapport aborde trois sujets : l’état de la pollution de la mer Méditerranée par les déchets plastiques, les sources principales de cette pollution et les actions clés à entreprendre pour endiguer ce fléau.

Pascal Hagmann tient à souligner le travail de fourmi et à la fois titanesque accompli par Shaping-EA, armé d’une détermination sans faille. « Nous avons été très enthousiastes lors des discussions passionnantes et engagées que nous avons eues avec Julien et Guillaume, notamment concernant l’évaluation des stocks de plastique en mer Méditerranée. C’est un exercice difficile car il manque des données pour de nombreux gisements. Je pense que nos données ont permis de clarifier clairement cette question pour le compartiment de surface.

 Nous tenons à remercier et féliciter Julien et Guillaume pour leur incroyable travail et pour nous avoir donnés la possibilité de participer à ce projet. Ils ont effectué un travail de fond très conséquent en agrégeant toutes les données et publications traitant de ce sujet. Ceci leur a permis de tirer les conclusions essentielles concernant l’état de cette pollution dans le joyau méditerranéen et des enjeux associés, notamment en terme de gestion et de traitement des déchets. Nous espérons que ce rapport destiné aux décideurs aura un impact conséquent et que nous aurons dans l’avenir d’autres opportunités de collaborer. »

 Le rapport est en libre accès ici (uniquement en anglais) : https://portals.iucn.org/library/node/49124.

Nous vous en souhaitons une bonne lecture.

 

Figure récapitulative du rapport : gisement de plastique en mer Méditerranée et flux de plastique annuels entrant.
Copyright : UICN