16.05.2014

Plancton et coup de vent en mer Méditerranée

Oceaneye a rejoint Benalmadena la nuit de jeudi à vendredi après 5 jours de collecte d’échantillons entre Mahon sur l’île de Minorque et Malaga dans le sud de l’Espagne. Cette étape a été marquée par une très forte concentration planctonique au sud des Baléares ainsi que le passage d’un coup de vent, empêchant l’équipage d’effectuer son travail de collecte de données.

Pascal Hagmann: «En quittant Minorque, nous avons croisé une région remplie de vélelles, des organismes composés d’un corps flottants et d’une espèce de voile. Durant la première journée, malgré nos tentatives, nous n’avons pas pu échantillonner. En moins de 5 minutes, notre filet était rempli à craquer. Impossible de conserver quoi que ce soit. Le lendemain, à 50 milles plus au sud tout allait mieux et nous avons pu reprendre notre rythme de 3 échantillons par jour.

Après 3 jours, les vents nous ont poussés vers la côte. Nous en avons profité pour faire une escale d’une nuit à Cartagène, ce qui nous a permis de dormir 8h d’affilée. Ca fait du bien ! En effet, en mer, l’équipage dort et veille en alternance toutes les 3 heures de jour comme de nuit. Etant 2 à bord pour cette étape, cela fait 12 heures de veille par jour et 3 échantillons à collecter par jour.

La fin de l’étape a été marquée par un coup de vent. Tout s’est passé sans pépins, nous n’avons rien cassé. Notre arrivée de nuit à Benalmadena par grand frais a néanmoins suscité la méfiance des douaniers qui ont fouillés intégralement notre voilier. Vu les conditions, ils ne comprenaient pas ce que nous faisions en mer !

Malgré ces quelques contraintes, nous sommes plutôt satisfaits de cette première étape puisque nous avons pu collecter quinze échantillons en 7 jours de navigation. Je tiens aussi à remercier Edgar pour sa participation!»

Vélelles
Les vélelles, des organismes composés d’un corps flottants et d’une «voile».

Vélelles
Les vélelles ont remplis les filets Oceaneye empêchant la collecte d’échantillons.

Coup de vent en mer Méditerranée
Les vents ont soufflés fort sur la fin de l’étape.