08.05.2014

Echantillon 112 : bienvenue en Méditerranée!

Après deux jours et demi de mer et 6 échantillons collectés, Oceaneye a rejoint le port de Mahon dans l’Est de l’île de Minorque. Les conditions plutôt calmes rencontrées depuis le départ de Marseille ont été idéales pour effectuer le travail d’échantillonnage. Il a été marqué par la rencontre d’une zone extrêmement dense en déchets.

Pascal Hagmann commente: «nous étions à environ 80 miles nautiques (150 km) dans l’Est de Barcelone, autrement dit au milieu de la mer. Le manta trawl était à l’eau pour collecter l’échantillon 112, lorsque nous avons traversé une zone incroyablement dense en déchets. On les voyait à l’œil nu, de toutes les tailles et toutes les formes, ils défilaient à côté du bateau. Il y avait aussi des insectes partout sur le bateau est dans l’eau, alors que nous étions au milieu de la mer ! Je n’avais jamais vu cela, c’était très étrange. Cette zone s’étendait sur une dizaine de km. On aurait cru être dans un « mini waste patch ».

Nous n’avons pas d’explication précise. Le mistral a soufflé fort la semaine passée et peut-être a-t-il charriés des déchets jusque-là et emporté les insectes volants au milieu de la mer. Ou peut-être étions nous dans une zone de croisement des navires commerciaux dont certains jetteraient leur déchets par-dessus bord. Difficile à dire.»

Echantillon 212
Echantillon 112: la quantité de plastique semble indescriptible

Echantillon 212
Echantillon 112 : pour des raisons inexpliquées, l’échantillon collecté au large était infesté d’insectes (qui viennent de la terre) alors que nous sommes éloignées de toute côte.

Rencontre avec les dauphins
Habituelle rencontre avec les dauphins