27.11.2015

Publication des résultats d'Oceaneye en Méditerranée dans la revue scientifique ESPR

ESPR_PDF_miniature2011. A l'origine, quelques passionnés partent en mer Méditerranée sur un voilier, équipé d'un Manta Trawl. Le but: amorcer une série d'échantillonnage de surface afin de déterminer la concentration de méso- et microplastiques. Rebelote l'année suivante et au total 41 échantillons stockés dans des bocaux.

S'ensuit deux ans de collaboration avec le laboratoire du Dr. Felippe de Alencastro à L'EPFL (Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne). Des membres d'Oceaneye et de son équipe mettent au point la méthode d'analyse, discutent des résultats, paufinent les protocoles: la pollution des mers par le plastique fait son entrée dans le milieu académique suisse!

La rédaction d'un article scientifique se fait progressivement, personne alors n'étant une référence dans le domaine. Les choses avancent puis stagnent (le travail des bénévoles étant ce qu'il est...). Discussions au milieu de la nuit par téléphone, les yeux rivés sur l'écran. Dead lines imposées par les rédacteurs.

Finalement, c'est avec une certaine fierté que nos résultats sont publiés dans la revue "Environmental Science and Pollution Research". 4 ans après les premières expéditions, en 2015...

Cette publication nous conforte pour trois raisons:

  1. La reconnaissance de notre travail par d'autres acteurs de la problématique, issus du monde académique.
  2. Oceaneye a toujours gardé une ligne objective par rapport à la problématique. Ses deux axes, la sensibilisation et la recherche scientifiques, ont été maintenus durant ces dernières années.
  3. Nous pensons qu'une médiatisation objective basée sur des mesures rigoureuses vaut mieux que l'inverse.

Cette publication fait état des premières analyses menées en Suisse sur la problématique de la pollution des mers par les plastiques.

Bonne lecture!