Glacialis, l’expédition tous azimuts, rejoint les voiliers volontaires d’Oceaneye

Oceaneye a le plaisir d’annoncer que l’Expédition Glacialis rejoint son réseau de voiliers volontaires. Ce projet dont le nom et l’itinéraire sont inspirés de la baleine franche de l’Atlantique nord Eubalaena glacialis se déroulera, de mai à septembre 2021, des Açores jusqu’à Terre-Neuve via la mer du Labrador et la baie de Baffin (Canada).

En naviguant sur une route rarement empruntée par nos navires bénévoles, l’Expédition Glacialis récoltera de précieux échantillons de méso- et microplastiques de surface pour contribuer à la cartographie de la pollution des eaux. Cette zone du globe reste en effet peu étudiée et ces prélèvements permettront ainsi d’étoffer notre banque de données et celle de nos partenaires scientifiques.

L’Expédition Glacialis s’est concrétisée grâce à la pugnacité de Virginie Wyss, responsable de ce projet et ancienne stagiaire chez Oceaneye, du skipper et photographe professionnel Arnaud Conne, et de l’équipe scientifique pluridisciplinaire qui les accompagne.

Cette expédition a de multiples objectifs : l’étude et l’inventaire des mammifères marins et l’observation des oiseaux, notamment par surveillance vidéo depuis un drone, l’acoustique et l’imagerie thermique, l’étude des planctons, et enfin, bien évidemment la collecte d’échantillons de polluants plastiques. Les aventures de l’Expédition Glacialis pourront être suivies régulièrement sur les réseaux sociaux sous leurs comptes @expeditionglacialis, dans un but de sensibilisation du public à la protection marine, mais aussi pour partager les beautés de cet univers.

Pascal Hagmann est enchanté de soutenir l’Expédition Glacialis et de voir le parcours effectué par Virginie Wyss depuis son passage par le laboratoire d’Oceaneye. « Notre collaboration avec Glacialis est une jolie histoire, totalement imprévue. Virginie avait fait un stage chez nous en 2018-2019, tandis qu’Arnaud nous avait très généreusement fait de belles photos de microplastiques. Après les avoir mis en contact bien malgré nous, nous les retrouvons deux années plus tard avec une expédition prête à partir sur un parcours original. Nous ne voulions pas manquer cette occasion de collaborer, autant pour l’intérêt que représente les échantillons qu’ils vont collecter que pour continuer à écrire une jolie histoire entre gens passionnés par la mer. »

Virginie Wyss, quant à elle, compte les jours qui la séparent du départ et pense à toutes les aventures qui seront sur leur route. « Nous avons vraiment hâte de partager notre aventure avec la communauté d’Oceaneye et tous les passionnés de la mer. On espère que cette aventure tant humaine que scientifique permettra de mieux comprendre les changements en Arctique et apportera des données utiles pour comprendre comment les écosystèmes réagissent face aux changements climatiques. Cette collaboration et ce projet sont un rêve devenu réalité et nous sommes très reconnaissants à la vie et à tous les synchronismes pour le chemin parcouru ! On se réjouit de vous emmener en Arctique avec nous ! »